Gens de Luxembourg

Un livre de Raymond Reuter et Claude Frisoni

Gens de Luxembourg

Désireux de partager ses impressions et ses sentiments sur son pays et ceux qui l’habitent, Raymond Reuter a choisi de saisir leur image dans leur environnement, dévoilant l’originalité du quotidien et dénichant l’authenticité là où d’autres ne verraient que banalité.

Il a soigneusement évité ceux qui sont d’habitude les sujets des photographes, vedettes de la politique ou des médias, pour mettre en avant les héros familiers de la vie de tous les jours.

Privilégiant l’argentique et le noir et blanc, pour rester au plus près de la réalité, il a laissé à Claude Frisoni toute liberté pour réagir par le texte à ses clichés, donnant par l’image la parole à ceux qui font vraiment le Luxembourg : les gens. « Car s’il existe des gens de la haute , les gens d’en bas sont la multitude qui vit et qui vibre, ils sont l’énergie et l’authenticité, la mosaïque de ceux qui font qu’un village, un parc, une ville, un théâtre, un magasin, un quartier, une salle de spectacle, un marché, une rue piétonne, un train ou un jardin public existent réellement. Vides, tous ces espaces n’ont plus d’essence, donc plus d’existence Les gens sont légion ; les gens sont légende. Et celui qui les croise, les observe, les photographie, celui qui les aime ou les trouve agaçants, qui recherche leur compagnie ou se plaint de leur nombre, qui critique leurs tics et leurs travers ou admire leurs talents et leur hospitalité, celui qui se permet de leur trouver des caractéristiques ou de ne pas leur trouver des traits communs, celui-là fait aussi partie des gens. Il est un parmi les gens ».

La traduction luxembourgeoise a été confiée à Jean-Pierre Thilges, connu aussi bien comme critique cinématographique que pour ses talents  d’adaptateur. De cette collaboration inédite est né un beau livre de 200 pages, dans lequel photographies et textes décrivent un Luxembourg parfois déroutant, souvent surprenant, toujours attachant.